Comment le premier Avengers nous montre que Tony Stark n’aurait pas dû mourir dans Avengers : Endgame

Avengers : Endgame est sorti en 2019 et après une quatrième phase du Marvel Cinematic Universe avec de nombreux hauts et bas en qualité, Tony Stark (Robert Downey Jr) continue de nous manquer. Et, bien que le sacrifice final du personnage soit nécessaire, il est inévitable de se demander ce qui se serait passé s’il avait survécu.

Maintenant, un nouvelle théorie explique que Tony Stark n’aurait jamais dû mourir de l’exposition à l’énergie émise par le gant de l’infini et ses six gemmes. La réponse se trouve dans l’un des événements du premier Avengers. On peut y voir comment Loki tente de manipuler l’esprit d’Iron Man, sans grand succès. La raison ? Le réacteur de son armure est alimenté par le Tesseract, qui contient la pierre de l’espace.

Toutes les armures d’Iron Man construites par la suite par Tony Stark utilisent le même principe, avec le pouvoir accordé par la pierre de l’espace. Ce qui, en théorie, serait suffisant pour résister à l’énergie émise par le Gant de l’Infini. Les raisons pour lesquelles Hulk a pu y résister sont similaires, grâce à l’immense quantité de radiations gamma à laquelle il a été exposé.

L’histoire de Tony Stark/Iron Man se serait toujours terminée de la même façon.

Mais en réalité, même si Tony Stark avait enduré l’immense quantité d’énergie émise par le Gant de l’Infini, l’histoire du personnage se serait toujours terminée de la même manière. Marvel Studios et Tony Stark ont convenu de son départ bien avant la sortie du film.

A lire :   Marvel : Chris Evans accepte de reprendre le rôle de Captain America

Kevin Feige, président de Marvel Studios a expliqué, dans une interview avec le magazine Empire comment le processus s’est déroulé. Pendant le tournage de Captain America : Civil War en 2015, ou il a proposé ce final à Robert Downey Jr. Il s’est inspiré en partie du film Logan où nous voyons la fin de Wolverine.

« Nous avons vu Logan de la même façon que les spectateurs l’ont vu, dans un cinéma, sans aucun lien avec la production du film, et nous avons pensé ‘quelle fin incroyable pour Hugh’. Jackman’. Il y a très peu d’exemples où un acteur si associé à un personnage peut faire ses adieux d’une manière aussi parfaite et Logan est le seul qui me vient à l’esprit. C’est ce que nous voulions lui donner, Robert, c’était notre objectif principal. »

Et bon sang, ils l’ont eu. La façon dont Robert Downey Jr. dit au revoir à Tony Stark/Iron Man est absolument iconique et difficile à atteindre, voire à surpasser. Mais il est inévitable de penser à ce qui se passerait aujourd’hui si le personnage n’était jamais mort.