Est-ce que Google va être supplanté par ChatGPT ? C’est ce que le géant de la recherche craint le plus !

Google ne veut pas lancer une intelligence artificielle similaire à ChatGPT, mais il ne veut pas non plus que ChatGPT devienne un concurrent de son moteur de recherche.

Principalement en raison des réponses avancées que le service créé par OpenAI peut offrir. Sundar Pichai, PDG de l’entreprise de Mountain View, a activé un « code rouge » au vu de la popularité du générateur de texte, révèle Le New York Times.

Ce « code rouge« , en particulier, vise une restructuration d’une partie des départements de Google axés sur la recherche et le développement de modèles d’intelligence artificielle. Et l’objectif est de leur permettre de créer des outils capables de rivaliser avec chatGPT et ses réponses avancées. « Entre aujourd’hui et la conférence de Google en mai, les équipes de recherche, de confiance et de sécurité de Google et d’autres départements ont été réaffectés pour aider à développer et à lancer de nouveaux prototypes et produits d’IA », a déclaré le média par le biais de sources familières avec le sujet.

Bien que Google dispose d’une intelligence similaire à ChatGPT, qui n’est actuellement disponible que pour un usage interne, l’entreprise a confirmé qu’elle ne voulait pas la lancer de peur de ternir sa réputation. Car celui que l’on appelle LaMDA peut ne pas offrir des réponses aussi précises ou même partager des opinions quelque peu controversées. En fait, cette même IA capable de générer des réponses de type humain a donné à la firme de Mountain View plus d’un mal de tête. Surtout quand un de ses ingénieurs a affirmé qu’il avait des sentiments. Le travailleur est même allé jusqu’à prétendre que LaMDA était capable de demander un avocat pour la représenter.

A lire :   ChatGPT : Une intelligence artificielle réfléchit au sens de la vie et sa réponse est hallucinante !

Google dispose de plusieurs IA capables de rivaliser avec ChatGPT et d’autres modèles OpenAI.

La modification des groupes de travail sur le développement de l’IA pourrait donc avoir pour but d’améliorer les capacités de réponse de LaMDA, le concurrent de ChatGPT. Il ne faut cependant pas oublier que l’entreprise travaille également sur des fonctions liées à MUM, son IA visant à améliorer la recherche.

Google dispose également de différents modèles d’intelligence artificielle qui n’ont rien à envier à ceux développés par OpenAI, l’une des entreprises fondées par Elon Musk. Outre LaMDA, qui constitue une alternative claire à ChatGPT, la firme dirigée par Sundar Pichai a annoncé il y a quelques mois Imagen, une IA capable de générer des images avec une brève description textuelle et qui, selon l’entreprise elle-même, est « plus efficace en termes de calcul, plus efficace en termes de mémoire et converge plus rapidement« .

Pendant ce temps, ChatGPT continue de surprendre par ses réponses très précises dans certains scénarios. L’IA est, bien sûr, capable de résoudre tout type de question, d’écrire des histoires, de proposer des recommandations, parmi bien d’autres choses.