Netflix : Le prince Harry décrit le moment « terrifiant et traumatisant » quand William lui a crié dessus à Sandringham

Le prince Harry a qualifié de "terrifiant" le moment où son frère, le prince William, lui a crié dessus lors d'une réunion visant à décider de son avenir au sein de la famille royale britannique, selon le documentaire diffusé sur Netflix, qui révèle l'étendue de ses problèmes au sein de la monarchie.

Netflix a mis en ligne jeudi la deuxième partie du documentaire « Henry et Meghan« , dans lequel le duc de Sussex raconte en détail les difficultés qu’il a rencontrées avec le désormais roi Charles III et le prince de Galles, William, lorsqu’ils ont négocié son départ de la maison royale – en janvier 2020 – et aussi les titres et articles négatifs sur Meghan Markle, que, selon Henry, sa famille n’a rien fait pour démentir.

Le duc de Sussex a raconté les détails de l’importante réunion qu’il a tenue avec sa famille le 13 janvier 2020 à Sandringham, dans l’est de l’Angleterre, au sujet de ses projets de départ à l’étranger.

Henry dit qu’il avait été approché par plusieurs propositions et qu’il avait opté pour son emploi afin d’être financièrement indépendant et, en même temps, de remplir ses engagements publics pour soutenir sa grand-mère, la défunte reine Elizabeth II.

Mais « très rapidement« , explique Henry, il est devenu évident que cette option n’était pas possible, et « c’était terrifiant d’avoir mon frère qui criait et hurlait après moi et mon père qui disait des choses qui n’étaient tout simplement pas vraies. Et ma grand-mère, tu sais, était assise tranquillement à tout absorber« .

A lire :   Le commentaire plein d'espoir de Netflix sur l'avenir de "Mercredi"

« Mais vous devez comprendre que du point de vue de la famille, et surtout de son point de vue (celui de la reine), il y a des façons de faire les choses et que sa mission ultime, son objectif, sa responsabilité est l’institution« , raconte le prince à propos de la rencontre.

Cette deuxième partie commence par des images du mariage d’Elizabeth II et du duc d’Édimbourg en 1947, et montre la popularité du duc et de la duchesse de Sussex lorsqu’ils se sont mariés à Windsor – tout près de Londres – en mai 2018, ainsi que le succès de leurs engagements officiels et la façon positive dont Meghan a été reçue par le public.

Cependant, la relation entre le duc et la duchesse et la famille royale britannique a changé après le succès de leur tournée officielle en Australie et dans le Pacifique Sud fin 2018.

Le prince Harry estime que la famille craignait de pouvoir faire le travail « mieux » que les personnes plus haut placées dans la hiérarchie de l’institution.

La duchesse de Sussex explique notamment ses difficultés à faire face aux restrictions de la maison royale, qui supervisait son action, et admet avoir ressenti l’envie de mettre fin à ses jours.

A lire :   Que se passe-t-il dans la simulation de la série Netflix "1899" ?

Selon le documentaire, les fonctionnaires royaux diffusent des informations négatives sur le duc et la duchesse pour détourner l’attention de la couverture moins positive des autres membres de la famille royale.

L’avocate de Meghan Markle, Jenny Afia, affirme, dans une partie de l’émission, avoir eu accès à des preuves concernant des informations émanant du palais contre le duc et la duchesse de Sussex.

Henry affirme également que le palais l’a empêché de voir sa grand-mère lors d’une de leurs visites au Royaume-Uni alors qu’ils vivaient déjà à l’étranger, et que la famille royale était prête à « mentir » pour protéger son frère, en référence à l’incident à Sandringham au cours duquel William lui a crié dessus.

Selon Henry, la maison royale avait préparé une déclaration officielle, qu’il devait signer, et qui niait que William ait malmené son frère.

« Ils étaient heureux de mentir pour protéger mon frère et pendant trois ans, ils n’ont pas voulu dire la vérité pour nous protéger« , se plaint Henry.

Buckingham Palace n’a pas fait de commentaire sur le documentaire, qui a été diffusé avant la publication de l’autobiographie du prince Harry prévue en janvier.