Perdre du poids à 50 ans et plus ? Quatre trucs simples pour booster votre métabolisme !

L'âge est un facteur à prendre en compte lorsqu'il s'agit de perdre du poids, car le corps ne réagit pas de la même manière à 20 ans qu'à 50 ans. Prenez note de ces conseils simples.

Maigrir est l’une des éternelles préoccupations de notre époque, dans une société où prévaut un modèle esthétique d’extrême minceur qui n’a que peu ou pas de rapport avec le corps réel. Sans tomber dans des obsessions qui peuvent conduire à des maladies nerveuses graves comme la boulimie ou l’anorexie, vouloir perdre du poids peut être bénéfique pour notre santé.

Pour ce faire, il est important d’adopter un mode de vie adapté, où une alimentation saine et équilibrée et une bonne routine d’entraînement physique sont essentielles si vous voulez perdre les kilos superflus que vous avez pris pendant l’été ou après les vacances de Noël. Il convient toutefois de garder à l’esprit que chaque corps est différent et que la génétique et l’âge jouent un rôle important lorsqu’il s’agit de perdre du poids. Essayer de perdre du poids à 20 ans n’est pas la même chose qu’essayer de perdre du poids à 50 ans.

Quatre astuces efficaces

Cependant, il existe quatre astuces simples à appliquer au quotidien pour perdre du poids quand on a plus de 50 ans. La première, bien qu’évidente, est de pratiquer une forme d’exercice physique pendant au moins 150 minutes par semaine. L’idéal est de combiner des exercices cardio (marche ou course) avec des exercices qui brûlent les calories plus rapidement.

La deuxième consiste à contrôler vos repas. Il ne s’agit pas de recourir à un régime strict qui nous fait abandonner au premier changement parce qu’il est difficile à suivre et ennuyeux, mais de consommer des aliments qui aident à accélérer le métabolisme, comme le thé vert après le repas, le poivre de Cayenne pour assaisonner les repas ou les aliments riches en soja. Sans oublier, bien sûr, de boire deux litres d’eau par jour et de boire un verre à jeun.

L’éternel dilemme de savoir s’il faut ou non sauter le petit-déjeuner. La réponse est non, car il aide à accélérer le métabolisme. Elle doit toutefois inclure des produits laitiers, des céréales complètes et des fruits entiers avec la peau. C’est la troisième étape à considérer.

Il est important de manger des aliments qui stimulent le métabolisme et d’avoir une bonne nuit de repos.

La quatrième et dernière étape vise à obtenir une bonne nuit de repos pour faire face à la routine quotidienne et pour que le corps se « recharge ». En effet, le sommeil est essentiel pour le métabolisme. Un manque de sommeil le ralentit. Par conséquent, évitez d’utiliser des appareils électroniques avant de vous coucher, car cela incitera le corps à se préparer au sommeil.