Plus besoin de vous prendre la tête avec les ordonnances : Google est en train de créer une IA qui vous aidera à les interpréter !

Si vous êtes déjà sorti du cabinet d'un médecin avec une ordonnance ou un rapport manuscrit, vous savez à quel point il est difficile de déchiffrer le diagnostic ou le médicament qui vous a été prescrit.

Il est intéressant de noter que Google sait aussi combien il peut être difficile de lire la mauvaise écriture de la plupart des personnels de santé, quelle qu’en soit la raison. La firme a révélé qu’elle travaillait sur une solution : une IA capable de la comprendre et de la déchiffrer.

L’entreprise a annoncé lors d’une conférence en Inde qu’elle développe, avec des pharmaciens (les seuls à pouvoir comprendre l’écriture des médecins), un modèle d’intelligence artificielle qui sera intégré à Google Lens, son outil de reconnaissance d’images. Les utilisateurs n’auront donc qu’à télécharger une photographie de l’ordonnance ou du rapport médical via Lens et laisser l’IA faire le reste. Il déchiffre automatiquement le texte manuscrit et affiche numériquement le nom du médicament.

Dans une déclaration partagée par TechCrunch Google a souligné que cet outil sera en mesure de prendre en charge la « numérisation de documents manuscrits ». Il servira également de complément pour les professionnels de la pharmacie. Elle avertit toutefois qu' »aucune décision ne sera prise sur la seule base des résultats fournis par cette technologie ». Pour l’instant, on ne sait pas quand cette fonctionnalité sera disponible dans Google Lens.

La reconnaissance de textes manuscrits est désormais possible avec d’autres outils que Google

Texte en direct, Google, IA

Quoi qu’il en soit, il existe de nombreux autres systèmes de reconnaissance optique de caractères (OCR) qui fonctionnent avec une très bonne précision, bien qu’ils ne soient pas conçus pour déchiffrer les noms de médicaments écrits à la main, comme le veut Google avec son IA.

A lire :   L'infection urinaire est toujours diagnostiquée à l'aide de tests vieux de 140 ans

Apple, par exemple, met en œuvre dans iOS 16 une fonction appelée « Live Text« . Celui-ci, par le biais de la caméra, peut détecter l’écriture sur le papier ou le texte sur les affiches, les livres, etc. Il le convertit ensuite en texte sélectionnable, comme celui que l’on trouve sur n’importe quel site web. L’utilisateur n’a donc qu’à choisir les parties du texte pour pouvoir effectuer une action, comme le copier dans une autre application, en rechercher le sens ou le traduire. C’est quelque chose que nous pouvons également faire grâce à Google Lens.

La fonction de reconnaissance de texte d’Apple est également utilisée pour reconnaître du texte dans des images ou des vidéos affichées sur l’écran même de l’iPhone.