Si le GPT-3 vous a époustouflé, préparez-vous à ce qui va suivre !

OpenAI, la société spécialisée dans le développement de systèmes basés sur l'intelligence artificielle, publiera bientôt la quatrième version de l'un des modèles linguistiques les plus avancés à ce jour.

GPT-4, notamment, pourrait faire ses débuts au début de 2023 pour renouveler GPT-3, l’IA qui continue de fasciner tout le monde par ses réponses avancées. Il sera également doté de nouvelles fonctionnalités importantes.

L’une des améliorations de GPT-4 par rapport à GPT-3, sur lequel ChatGPT est également basé, est sa taille. La version que nous pourrions voir en 2023 aura une capacité de paramètres d’apprentissage automatique jusqu’à 500 fois supérieure à celle de l’IA actuelle, ce qui lui permettra de couvrir un plus grand nombre de tâches de traitement du langage naturel.

Ainsi, le GPT-4 pourrait être plus intelligent et offrir un plus grand nombre d’applications par rapport au GPT-3. Ou bien, il pourrait exécuter avec plus de précision et d’exactitude les tâches que le modèle de langage actuel d’OpenAI peut déjà effectuer. En effet, bien que GPT-3 – ou plutôt ChatGPT, qui est basé sur GPT-3 – donne des réponses qui fascinent tous ceux qui l’utilisent, il a souvent tendance à donner des résultats erronés ou encore moins actuels.

On s’attend donc à ce que le TPG-4 génère des textes plus avancés, de meilleure qualité et mieux rédigés. Il sera également capable d’effectuer des traductions automatiques et de fournir des réponses plus cohérentes, ainsi que d’offrir des informations plus à jour, entre autres améliorations.

A lire :   The Line, la mégapole d'Arabie saoudite, peut désormais être vue de l'espace par satellite : les photos sont à couper le souffle

GPT-4 pourrait arriver en 2023 avec un concurrent de taille.

Pour l’instant, la date exacte de sortie de GPT-4 est inconnue, mais il ne serait pas inhabituel qu’OpenAI annonce publiquement le modèle de langage au cours du premier trimestre 2023. Il est également probable qu’avec GPT-4 viendra une nouvelle version de ChatGPT, l’intelligence artificielle de l’entreprise basée sur le GPT-3 et utilisée spécifiquement pour tenir des conversations avec des humains.

OpenAI aura toutefois un concurrent sérieux l’année prochaine : Google, qui ne veut pas que l’IA actuelle de l’entreprise fondée par Elon Musk remplace son moteur de recherche. En fait, Sundar Pichai (PDG de l’entreprise) a même activé un « code rouge » en raison de la popularité de ChatGPT. Tout cela, d’ailleurs, en dépit du fait qu’ils étaient réticents à lancer publiquement LaMDA, leur modèle de langage pour les applications de dialogue, par crainte d’une mauvaise réputation.

Aujourd’hui, Pichai a ordonné une restructuration des équipes dédiées au développement de modèles d’intelligence artificielle, afin de créer des outils capables de concurrencer ChatGPT et les autres modèles OpenAI, qui pourraient également faire leurs débuts l’année prochaine.