Windows 7 est mort : Il ne recevra plus de mises à jour à partir d’aujourd’hui

Windows 7 est mort. Le système d'exploitation de Microsoft a clôturé son cycle de vie en cessant de recevoir des mises à jour de sécurité.

Bien que l’entreprise technologique ait confirmé sa mort en 2020, date à laquelle elle a cessé de publier des correctifs pour les consommateurs finaux, les entreprises auraient deux années supplémentaires si elles payaient pour un support étendu.

C’est aujourd’hui, 10 janvier 2023, que nous pouvons confirmer la fin de Windows 7. Les éditions Professional, Enterprise et Professional for Embedded ne recevront plus de mises à jour de sécurité. Ces versions de Windows étaient destinées aux entreprises, mais avec un peu de temps et l’aide de Google, il était possible d’accéder à ces correctifs.

La fin de Windows 7 n’est pas la seule mauvaise nouvelle, puisque Microsoft a également annoncé la mort de Windows 8. La société va cesser de fournir des mises à jour pour Windows 8.1, une version publiée il y a près de 10 ans qui tentait de résoudre les problèmes de son prédécesseur. Les utilisateurs de ce système d’exploitation ont commencé à recevoir des notifications les invitant à migrer vers Windows 11 il y a un an.

Bien que l’on dise que tout commencement a une fin, certains fans refusent de jeter l’éponge. Dans les messages Reddit annonçant la fin de Windows 7, traite également de la possibilité de migrer vers Windows Embedded POSReady 7, la version conçue pour les points de vente qui est supportée jusqu’en octobre 2024.

A lire :   Microsoft pourrait développer une "Super App" pour tenter de briser la domination d'Apple et de Google

Windows 7 a été l’un des systèmes d’exploitation les plus réussis de Microsoft.

Bien que Windows XP soit considéré comme l’une des versions les plus populaires de Windows, la vérité est que Windows 7 est sur le podium. Après avoir parié sur les écrans tactiles et oublié les ordinateurs de bureau, des millions d’utilisateurs ont tourné le dos à Windows 8 et n’ont jamais effectué de mise à niveau.

La popularité de cet OS ne se dément pas, preuve en est sa part de marché sur les PC Windows. Selon les données de Statcounter 11,2 % des utilisateurs dans le monde utilisent encore Windows 7. Viennent ensuite Windows 11 avec 16,9 % et Windows 10 en tête avec près de 68 %.

Bien que certains refusent de migrer vers les versions actuelles, rester sur Windows 7 signifierait rester vulnérable à d’éventuelles attaques. Le fait que Microsoft n’ait pas publié de mises à jour de sécurité pour un système d’exploitation installé sur des millions d’ordinateurs inciterait les pirates à profiter de la situation. Les applications cesseront également de prendre en charge cette version de Windows.

Une option serait de passer à Windows 10, dont l’assistance prend fin en 2025 et qui est relativement peu coûteux si vous achetez une clé en ligne. Les exigences matérielles sont moins agressives que celles de Windows 11 et l’expérience utilisateur est très similaire à celle de Windows 7. Le seul « inconvénient » est qu’il n’inclut pas le thème classique, bien que des tutoriels sont disponibles pour l’activer si vous voulez travailler comme vous le faisiez il y a plus de dix ans.